Voyage à Bornéo
... à la rencontre des derniers orang outans...

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Octobre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 


Lieux visités

Rubriques


Sites favoris

Blog de voyages
Voyages au Maroc
Togians
Sungai Pinang
Maroc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

    

 

 

 

 

Les plongées se suivent et ne se ressemblent pas...

 

les coraux sont magnifiques et changent de couleur selon la lumière, les poissons foisonnent...

 

et les tortues nous accompagnent  au gré des courants...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...8 heures 30, nous quittons Derawan avec un "speedboat" jusqu'à "Tanjung Batu",

 

puis vers 10 heures  nous prenons un kijang (4X4) en direction de "Berau".

 

 

 

 

 

 

 

 

 La grand rue de Berau, en bord de rivière s'anime dés la tombée de la nuit, les mini- restaus fleurissent et les manéges s'installent...

 

C'est la fête... aprés une flânerie d'échoppes colorées en restaurants alléchants, nous voilà attablés, au menu, nasi goreng, ayam, bebek et air jeruk...

 

(riz sauté, poulet, canard et oranges préssées)

 

 

 

 

 

Vendredi 27 juillet, nous quittons Berau à 7 heures direction Samarinda...

 

500 kilomètres plus au sud...

 

 

 

    

 

 

 

 20 heures plus tard, il est 4 heures du mat', nous arrivons à l'hôtel.

 

L'ambiance est étrange, une bande de travelos prostitués nous accueille dans un quartier désertique à cette heure...

 

 

Nous voyageons toujours avec nos amis Laurie, Thomas et Nathalie, qui devrait nous quitter bientôt pour remonter vers le nord.

 

 

 

 

 

 

 La fête foraine bat son plein au bord de la rivière, Laurie et Thomas, aprés de longues hésitations, ont décidé de continuer leur voyage avec nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

Aprés un point sur les transports locaux, nous décidons d'oublier la remontée de la rivière "Mahakan"

 

et nous prenons un ticket de bus pour "Kandangan", à une heure et demi de "Loksado"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Bus, ferry, bus, air con, arrêt pipi, bus, arrêt buffet, bus, dodo...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons au terminal de Kandangan aux alentours de 7 heures du matin, puis nous embarquons dans un minibus en ruine...

 

en compagnie d'un chauffeur improbable qui semble conduire pour la prémière fois de sa vie...

 

A fond de seconde la plupart du temps, puis rétrogradant en première à la moindre côte...

 

un véritable cauchemar pour nous, un assassinat caractérisé pour le véhicule...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le centre du village de Loksado se situe de l'autre côté de la "Sungai Amandit".

 

Plusieurs ponts trés jolis permettent d'y accéder...

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Déjà deux jours dans ce petit paradis...

 

Le temps dure longtemps et passe super vite, de balade en balade, de cascades en villages, ...

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En remontant le sentier qui longe "l'Amandit",  on arrive facilement au bout de trois heures à "Air Tejun" (cascade),

 

aprés le village de Balai Haratai.

 

La forêt offre un spectacle à la fois paisible et grandiose...

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 La famille qui s'occupe de nous dans notre losmen de rêve est trés sympa.

 

 

Nous partons en canot de bambou pour un petit village  à plus de deux heures en aval...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 1er août, nous partons pour deux jours en jungle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nous avançons à travers une jungle épaisse, et nous traversons plusieurs petits villages...  

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 Les Dayaks vivent sur les contreforts des monts "Meratus", isolés par leur refus de se convertir à l'islam.

 

Ils cultivent le riz de montagne, le tabac, de nombreux légumes et exploitent le bois et les produits forestiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aprés une journée de marche et la traversée de plusieurs villages Dayak, le jour descend lorsque nous arrivons  à celui où nous allons passer la nuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Jeudi 2 août, nous reprenons notre cheminement dans la fôrét.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu'à Loksado pour une dernière nuit au "Wisma Alia"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le trajet en canoë à moteur dure une bonne heure.

 

C’est le lever du soleil, les rives du fleuve s’éveillent doucement, la lumière est superbe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le chant des muezzins résonne dans le petit matin.

 

Des dizaines d’embarcations  glissent sur l’eau en silence.

 

Le rituel commence dans le soleil levant...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ici, on trouve à peu prés tout : des légumes, des fruits (bananes, noix de coco, mangues, oranges, rambutans…),

 

du poisson, des épices, des plantes,  des récipients en plastique, des paniers, des vétements...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La force de persuasion de Jony, notre guide d'un jour, a été gagnante.

 

 

 

Il nous accompagne pour la matinée...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous voilà enfin à Kumai où nous allons passer une nuit à l' hôtel Mentari, avant de nous embarquer pour remonter la rivière "Sekonyer".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 6 nous quittons Kumai pour le village de "Tanjung Harapan", en bordure de rivière, en plein coeur du Parc national de Tanjung Puting.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le minuscule village  de Tanjung Harapan ne propose qu'un seul hébergement, le "Flora Homestay", un endroit tranquille et trés sympa,

 

bien qu'un peu cher pour nous.

 

Nous négocions donc une chambre pour quatre avec nos amis hollandais.

 

 

 

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre embarcation serpente au milieu d'une végétation luxuriante, èxhubérante où les nasiques jouent à cache cache dans les grands arbres...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

Nous entrons dans le "Camp Leakey" et nous nous retrouvons trés vite entourée d'orang outans en goguette...

 

Gibbons, macaques et autres sangliers se partagent le territoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ce camp de réhabilitation a été créé en 1971 pour lutter contre l'extinction des orang outans, 

 

menacés par la transformation de la jungle en plantation de palmiers.

 

 

 

 

    

 

 

 

La rencontre avec ces grands singes restera une des plus belles expériences de mes voyages.

 

Croiser leur regard est quelque chose d'inoubliable, et les observer dans leur environnement naturel devient de plus en plus rare.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                

 

 

 Il est 14 heures et nous décidons de retourner au Camp Leakey pour le prochain nourissage.

 

 

 

 

 

 

 

Une courte balade à travers la forêt nous conduit à la plateforme où les gardiens déposent des kilos et des kilos de bananes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Publié à 13:44, le 14/11/2012,
Mots clefs : bamboo raftingorang outanjungletrekrivière
Lien