Voyage à Bornéo
... à la rencontre des derniers orang outans...

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Novembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 


Lieux visités

Rubriques


Sites favoris

Blog de voyages
Voyages au Maroc
Togians
Sungai Pinang
Maroc

C'est parti...

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

                                                                                                                                wink

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... jusqu'à Singapour...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 KUCHING

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les murs blancs de la Mosquée d'Etat Masjid Negeri

 

surplombent l'ouest de la ville.

 

 

Dominée de hautes coupoles dorées,

elle repose au milieu

d'un ancien cimetière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l

 

La nuit tombe, la rivière nous berce,

 

Les "mee goreng special"  terminées, je sirote un "kopi susu" de rêve...

 

Le fleuve, le Sungaï Sarawak, est l'épine dorsale de la ville, bâtie en grande partie le long de sa rive sud.

 

Sa promenade est toujours animée : des bacs, les tambang, font la navette entre les 2 rives, pratiquemment  jour et nuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons choisi de faire le tour de l'île dans le sens des aiguilles de la montre...

 

Nous partons donc vers le nord... Kuching.... Miri....Mulu....

 

 

 

 

 

 

 

 

La fréquentation du site en cette saison est extrême, le trek des "Pinacles" que nous avions projeté de faire est over booké...

 

Les logements dans les bungalows du parc sont eux aussi pris d'assaut et, sans réservation,

 

il nous est impossible d'y trouver une place... et même pour la semaine à venir...  sad

 

A l'extérieur du parc, nous trouvons deux places en dortoir, l'endroit est sympa et beaucoup moins cher...

 

ce qui nous va très bien...

 yes

 

 

 

 

 

Aprés la pluie de la nuit et le petit déjeuner en terrasse avec la musique de la jungle en fond musical, le soleil baigne la fôrét.

 

Nous partons en pirogue pour une ballade vers les premières grottes, "Clearwater Cave", "Cave of the wind"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les chemins de bois qui serpentent dans la jungle sont tranquilles et magnifiques...

 

La végétation est extraordinaire...  smiley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré le côté aseptisé du parc, les balades sont nombreuses et il suffir de marcher un peu

 

pour se retrouver seul au milieu de nulle part...

 

 

 

Samedi 14, nous nous levons tôt pour faire un tour sur la canopée.

 

 

Un ranger du parc nous accompagne, ainsi qu'une française, Elodie,

 

heureuse de pouvoir échapper à des "copines un peu collantes"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est 7 heures, le jour est levé, nous voilà au dessus des arbres...

 

 

 

 

 

 

La "Skywalk" nous emmène, de ponts tibétains géants en plateformes  à plus de 20 mètres du sol...

 

 

 

 

 

 

 

Aprés plus d'une heure dans les airs, nous revoilà sur le plancher des vaches...

 

Et c'est reparti  pour une balade vers la "Waterfall", et la "Deep Cave"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous croisons quelques espèces étranges...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 15 juillet nous repartons vers Kota Kinabalu via Miri...

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Aprés une première nuit au "Lucy'sHomestay" en dortoir un peu exigu, nous déménageons pour le "Akinabalu Youth Hostel",

 

où les grandes chambres sont trés agréables...

 

C'est un genre d'auberge espagnole et la pièce commune, grande ouverte sur chaque rue, à l'est et à l'ouest,

 

laisse un courant d'air trés sympa bercer notre quotidien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce soir, nous partons diner au marché de nuit...

 

où les étals de poissons et les restaurants se disputent la vedette.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kota Kinabalu est vraiment une ville où il fait bon flaner, nous partons à pied vers le point de vue,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... puis nous poussons jusqu'au "Sanctuary Bird", un parc de mangrove aménagé pour observer les oiseaux

 

et se promener dans le silence, loin du speed de la ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain, nous prenons le bus pour "Sandakan" à 11H30. (6 heures)

 

En attendant, un petit tour en ville et au night market...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici, les possibilités d'hébergement sont peu nombreuses, en tous cas, on est dans le niveau supérieur par rapport à nos habitudes... 

 

Et c'est un peu "obligés", qu'on se retrouve au "Lambuk B & B"...

 

Tant pis, on va se la péter un peu...

 

 

 

 

 

 

 

Petit déjeuner sur la magnifique terrasse de l'hôtel, toasts grillés, corn flakes, confitures sublimes et... du vrai café...

 

Puis nous partons pour le centre de réhabilitation pour le nourissage des orang outans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà le premier qui s'approche...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 20, aprés deux jours à sepilok, nous prenons le bus pour "Tawau".

 

Et c'est parti pour plus de six heures  à travers des palmeraies à perte de vue...

 

 

 

 

 

 

Une nuit de transit à Tawau, dans un hôtel sans intêrét,

 

et si tout se passe comme prévu,

 

nous embarquons demain sur le ferry direction "Tarakan"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une nuit  de transit cette fois à Tarakan, et demain matin,

 

nous embarquons sur un speed boat pour l'île de "Derawan"...

 

Entre 4 et ...???... quelques heures sur la mer des Célèbes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nathalie, une française et Laurie et Thomas, deux jeunes hollandais se sont joints à nous pour la traversée...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Derawan, un genre d'île révée, suspendue entre le ciel et l'eau,

 

des maisons en bois sur pilotis flottent sur une mer transparente,

 

des tortues géantes batiffolent entre les coraux et les poissons multicolores...

 

 

 

 

 

 

Nous voilà installés au "Homestay Reza", notre bungalow est tourné vers le soleil levant,

 

l'endroit nous promet quelques beaux jours à venir...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Derawan, la vie est simple, tournée vers la mer, ouverte sur le large...

 

Une heure suffit pour en faire le tour à pied, sauf si on parle Indonésien et si on répond aux nombreuses questions :

 

Dari mana ? Que mana ??? Apa mau ???...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soleil vient de se lever, il est 6 heures 30.

 

Le petit déjeuner est servi sur la terrasse de notre bungalow... C'est génial...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les journées s'étirent... entre les baignades en eaux turquoises...

 

la  lecture à l'ombre des tamaris, bercé par le balancement du hamac dans la brise presque fraîche du large...

 

et le jus de mangue frais, la mer des Célèbes en toile de fond...

 

 

La vie de rêve continue...

 

se lever aprés une bonne nuit de sommeil avec le murmure des vagues sous la maison,

 

regarder le jour se lever, un sarong autour de la taille, marcher pieds nus sur le bois patiné,

 

regarder la mer, l'horizon et les cocotiers se balancer dans le ciel...

 

boire un café chaud dans le calme du petit matin, devant la pluie qui tombe en dessinant sur l'eau turquoise des milliers d'araignées éphémères...

 

 

 

 

 

,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un ponton de bois nous emmène jusqu'au bord du lac...

 

Malgré une certaine appréhension, nous nous jetons à l'eau.

 

 Les méduses s'approchent, ells nous entourent, nous frolent dans une valse lente, au milieu d'une eau d'une couleur étrange...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Aprés ce moment trés bizarre, nous partons de l'autre côté de l'île, pour y casser la croûte,

 

puis nous nous accordons un petit snorkeling avant de repartir vers "Sangalaki", à la rencontre des fameuses raies Manta.

 

 

 

 

 

 

 

                       

 

 

 

L'île est tout près, Marten notre guide d'un jour, a stoppé le bateau et cherche du regard...

 

MANTA !!! MANTA !!!...

 

N'écoutant que notre courage, nous nous jetons dans l'eau...

 

Nous sommes tous petits, une ombre noire approche, suivie par une autre...

 

Elles sont là, autour de nous, majestueuses... nous nageons avec des raies manta...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Publié à 20:54, le 15/11/2012,
Mots clefs : orang outanmédusesraies mantaîlesnorkelingjungleplage
Lien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

    

 

 

 

 

Les plongées se suivent et ne se ressemblent pas...

 

les coraux sont magnifiques et changent de couleur selon la lumière, les poissons foisonnent...

 

et les tortues nous accompagnent  au gré des courants...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...8 heures 30, nous quittons Derawan avec un "speedboat" jusqu'à "Tanjung Batu",

 

puis vers 10 heures  nous prenons un kijang (4X4) en direction de "Berau".

 

 

 

 

 

 

 

 

 La grand rue de Berau, en bord de rivière s'anime dés la tombée de la nuit, les mini- restaus fleurissent et les manéges s'installent...

 

C'est la fête... aprés une flânerie d'échoppes colorées en restaurants alléchants, nous voilà attablés, au menu, nasi goreng, ayam, bebek et air jeruk...

 

(riz sauté, poulet, canard et oranges préssées)

 

 

 

 

 

Vendredi 27 juillet, nous quittons Berau à 7 heures direction Samarinda...

 

500 kilomètres plus au sud...

 

 

 

    

 

 

 

 20 heures plus tard, il est 4 heures du mat', nous arrivons à l'hôtel.

 

L'ambiance est étrange, une bande de travelos prostitués nous accueille dans un quartier désertique à cette heure...

 

 

Nous voyageons toujours avec nos amis Laurie, Thomas et Nathalie, qui devrait nous quitter bientôt pour remonter vers le nord.

 

 

 

 

 

 

 La fête foraine bat son plein au bord de la rivière, Laurie et Thomas, aprés de longues hésitations, ont décidé de continuer leur voyage avec nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

Aprés un point sur les transports locaux, nous décidons d'oublier la remontée de la rivière "Mahakan"

 

et nous prenons un ticket de bus pour "Kandangan", à une heure et demi de "Loksado"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Bus, ferry, bus, air con, arrêt pipi, bus, arrêt buffet, bus, dodo...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons au terminal de Kandangan aux alentours de 7 heures du matin, puis nous embarquons dans un minibus en ruine...

 

en compagnie d'un chauffeur improbable qui semble conduire pour la prémière fois de sa vie...

 

A fond de seconde la plupart du temps, puis rétrogradant en première à la moindre côte...

 

un véritable cauchemar pour nous, un assassinat caractérisé pour le véhicule...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le centre du village de Loksado se situe de l'autre côté de la "Sungai Amandit".

 

Plusieurs ponts trés jolis permettent d'y accéder...

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Déjà deux jours dans ce petit paradis...

 

Le temps dure longtemps et passe super vite, de balade en balade, de cascades en villages, ...

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En remontant le sentier qui longe "l'Amandit",  on arrive facilement au bout de trois heures à "Air Tejun" (cascade),

 

aprés le village de Balai Haratai.

 

La forêt offre un spectacle à la fois paisible et grandiose...

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 La famille qui s'occupe de nous dans notre losmen de rêve est trés sympa.

 

 

Nous partons en canot de bambou pour un petit village  à plus de deux heures en aval...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 1er août, nous partons pour deux jours en jungle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nous avançons à travers une jungle épaisse, et nous traversons plusieurs petits villages...  

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 Les Dayaks vivent sur les contreforts des monts "Meratus", isolés par leur refus de se convertir à l'islam.

 

Ils cultivent le riz de montagne, le tabac, de nombreux légumes et exploitent le bois et les produits forestiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aprés une journée de marche et la traversée de plusieurs villages Dayak, le jour descend lorsque nous arrivons  à celui où nous allons passer la nuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Jeudi 2 août, nous reprenons notre cheminement dans la fôrét.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu'à Loksado pour une dernière nuit au "Wisma Alia"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le trajet en canoë à moteur dure une bonne heure.

 

C’est le lever du soleil, les rives du fleuve s’éveillent doucement, la lumière est superbe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le chant des muezzins résonne dans le petit matin.

 

Des dizaines d’embarcations  glissent sur l’eau en silence.

 

Le rituel commence dans le soleil levant...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ici, on trouve à peu prés tout : des légumes, des fruits (bananes, noix de coco, mangues, oranges, rambutans…),

 

du poisson, des épices, des plantes,  des récipients en plastique, des paniers, des vétements...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La force de persuasion de Jony, notre guide d'un jour, a été gagnante.

 

 

 

Il nous accompagne pour la matinée...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous voilà enfin à Kumai où nous allons passer une nuit à l' hôtel Mentari, avant de nous embarquer pour remonter la rivière "Sekonyer".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 6 nous quittons Kumai pour le village de "Tanjung Harapan", en bordure de rivière, en plein coeur du Parc national de Tanjung Puting.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le minuscule village  de Tanjung Harapan ne propose qu'un seul hébergement, le "Flora Homestay", un endroit tranquille et trés sympa,

 

bien qu'un peu cher pour nous.

 

Nous négocions donc une chambre pour quatre avec nos amis hollandais.

 

 

 

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre embarcation serpente au milieu d'une végétation luxuriante, èxhubérante où les nasiques jouent à cache cache dans les grands arbres...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

Nous entrons dans le "Camp Leakey" et nous nous retrouvons trés vite entourée d'orang outans en goguette...

 

Gibbons, macaques et autres sangliers se partagent le territoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ce camp de réhabilitation a été créé en 1971 pour lutter contre l'extinction des orang outans, 

 

menacés par la transformation de la jungle en plantation de palmiers.

 

 

 

 

    

 

 

 

La rencontre avec ces grands singes restera une des plus belles expériences de mes voyages.

 

Croiser leur regard est quelque chose d'inoubliable, et les observer dans leur environnement naturel devient de plus en plus rare.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                

 

 

 Il est 14 heures et nous décidons de retourner au Camp Leakey pour le prochain nourissage.

 

 

 

 

 

 

 

Une courte balade à travers la forêt nous conduit à la plateforme où les gardiens déposent des kilos et des kilos de bananes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Publié à 13:44, le 14/11/2012,
Mots clefs : bamboo raftingorang outanjungletrekrivière
Lien